Les Glaneries du livre d’or, des dires et  courriers reçus

 

 

« J’ai aimé les mots qui sonnent comme des notes, les phrases qui reviennent comme des rires légers, et l’humour à perte de vue, nous repartons avec Criquette et son fabuleux voyage au pays où « la montagne caresse le ventre du ciel » » Anne 30 ans  et Tim (5 ans)

« La louve elle a donné du lait de vache de ses gamelles aux enfants qu’étaient presque mourru et qui sont vivant après quand même » 

pris sous la dictée de Sallah 5 ans

 

« Tout de suite un monde… jamais déçu toujours aussi enveloppé de tendresse, votre histoire d’œuf m’a fait plonger dans mes souvenirs d’enfantement, un beau voyage auquel je ne m’attendais pas ! Voilà ce que c’est d’avoir des principes ! ! »

Michelle

 

 

 

« ( …) une poule le rouge au joue qui nous chantait des mots doux, un p’tit bout, deux p’tits bouts c’est fini tant pis pour nous… Hé oui voilà l’effet que ça me fait : jouer les mots comme vous, merci beaucoup »     Matias comblé d’être venu avec mes enfants

« quand la mammée qui tricote les manches longues elle parle ça fait des étincelles de feu dans ses yeux »             Antonin (6 ans)

« spontanément : c’est du bonheur ! »

« la grande mer c’est trop une coquine »    Séphora 5 ans écrit sous la dictée de sa maman

« c’est émouvant, même pour moi »     Séverine la maman de Youna

« un spécial bravo au musicien qui trouve les notes qui vont tout droit au cœur » un papa musicien

« la Makanie, elle décape ! (…) » La mamie d’Anna

« Quand elle conte, elle joue les voyelles, et Joël, quand il fredonne ça consonne, ça marche et c’est étonnant»    Sylvie

« L’enfant il pleurait dans son carton, il avait pas de maison, ça fait presque pleurer heureusement qu’on rit après… »    Sarah et Jessy (10 ans)

« (…) je ne savais pas que nous aurions des contes sur la croisière, une surprise pour moi et mes petits enfants, je tenais à vous dire que vous m’avez ému (pourtant j’en ai vu d’autre vu mon grand âge). (…) Qu’aujourd’hui des jeunes comme vous osent s’approprier la parole pour lui donner un sens qui va vers l’essentiel, qui au travers de coutures subtiles dépoussièrent la tradition de nos contes pour les poser à l’éclairage du monde d’aujourd’hui avec poésie, tendresse et un apport de vocabulaire qui joue les mots et les émotions avec sincérité et vérité, je ne peux que les remercier d’avoir été témoin de cela. A vous deux je souhaite en toute pudeur que votre chemin soit aussi beau que le bonheur que je ressens aujourd’hui.(…) » anonyme

« On vous dit que c’était bien mais on a pas aimé qu’il arrive du malheur au loup noir parce que c’est pas juste »    Margot, Manon et Laura

« Elle a dit : tête de chèvre, corne de loup ; heu je m’ai trompée c’est l’autre sens »    Anna

« Je suis venu presque par obligation pour accompagner les enfants, mea-culpa je ne savais pas que les contes pour enfants étaient aussi pour moi, j’en ai pris plein les yeux et les oreilles et toc ! Je n’oublierai pas le hé cric et crac » Alain papa de Corentin (9ans) Julie (6 ans) Adam (3 ans)

« Un bain de fraîcheur dans la grisaille, merci de faire du bien comme ça »     Cloé

« j’é vu le lou i fesé qe urlé mé il a pa manjé la cran mer elle avé parti ché el » Mamouna 6 ans

« C’est le premier spectacle de Gautier j’étais morte de trouille qu’il vous mette le bazar… D’ordinaire il ne tient pas en place, j’y comprends rien, il était captivé et a oublié de bouger, vous êtes très forts surtout pour faire la poule, nous avons bien ri » la maman de Gautier 2 ans

« C’est poétique, c’est drôle, ça bouge et ça sait se taire quand il faut, c’est émouvant, festif, bref c’est un bon moment qui m’a surpris ! Vos chansons on les trouve où ?» Le papy du drôle qui riait tant

« J’ai bien émé quante  tu parlé et j’ai bien émé la corde é on quante le meusieu il en na fé » Albin

« La pluie elle avait grainé les fleurs pour habiller le jardin de la terre » Mathilde 7 ans

« Le déluge c’était trop bien je l’ai vu dans mes yeux en vrai» Paco 9 ans

« La petite veille mammée et son vieux : un régal. En plus, les messages sont dits avec poésie  »

« J’ai pas compris pourquoi t’as changé la vraie histoire, mais c’était bien » Zag 12 ans

« Alors là bonjour les émotions qui débordent. Le texte est magnifique j’aimerais tant le relire… » Paula (j’ai 40 ans dimanche et je suis bouleversée excusez moi)

« Madame est-ce que tu as fait une école pour apprendre à parler les histoires, je voudrais bien que ça soit mon métier quand je serais grande ? »    Annaîs 8 ans

 

 

 

 

 « elle cracotte la dame quand elle fait la poule on dirait une vraie » Aminata sous la dictée de sa maîtresse

« On nous oblige à étudier le conte en classe mais là c’est pas pareil, c’est en vie, et ça donne envie sinon c’est nul, on devrait étudier les contes que en les entendant » Abdel classe de 6ème

« c’est vachement dur en fait ce que tu racontes, t’as pas le droit, tu sais pas si dans les gens qu’écoutent y’en a pas un qui supporte pas. Ca peut faire tort et du vrai mal » dans une classe de 3ème

 

« J’aurai pas imaginé qu’en nous racontant le Poucet tu nous parlerais en même temps des droits de l’homme et de l’enfant, du racisme, et de tous les fléaux modernes. Je pensais que tu nous prenais pour des mômes quand le prof nous a dit ce que tu venais raconter»

« en vrai ça parle de tout ça le Poucet ? »

« j’aime pas qu’on parle des trucs pas beaux pour moi le conte c’est beau, là c’est bien mais que la fin »

 

 

   

 

 

 
 

 

 

 

 accueil/presentation/association/secretariat/contact